Ma vie est un enfer.

Publié le par Revue de Création Littéraire Bilingue ARCOIRIS


Et si je vous disais que ce n'est pas aussi facile que d'être la création de quelqu'un, surtout quand ce quelqu'un commence à être connue! Imaginez! On nous connaît, ma patronne et moi-même, dans presque toute l'Amérique Latine (du Méxique à la Patagonie), en Europe, du côté de l'Espagne, de la Suisse, en Suède et bien sûr en France. Notre renommée est allée aussi se promener en Australie, à cause des poètes chiliens séjournant là-bas et ...en Egypte, à cause d'un délégué culturel d'une ambassade qui a eu la bonne idée de faire une Expo. sur Valparaiso, le port mythique chilien, et d'où est originaire mon bourreau (je ne sais pas si l'on peut dire en français "ma bourreau" ou "ma bourreuse", non? "bourreau" reste toujours masculin, enfin un mot méchant qui a un genre masculin... bien fait pour cette bande des machos...!)
Bon, à part ça, je pense que je vous laisserai attendre un peu, histoire de vous faire tirer la langue et je vous raconterai par la suite les débuts de mon histoire et de celle de ma "bourreau".
Alors... à bientôt!

Commenter cet article